Académie Canadienne de Parodontologie

La base d'un sourire en santé


Élévation sinusale


Pour permettre la pose d’un implant il doit y avoir suffisamment d’os tant en hauteur qu’en largeur. Dans la région postérieure supérieure de la bouche, le sinus maxillaire, une cavité vide et remplie d’air, se situe bien souvent juste au-dessus des racines des dents et peut parfois limiter l’espace osseux disponible en hauteur pour la pose d’un implant. Dans ce cas, il existe deux approches chirurgicales permettant de recréer une hauteur osseuse adéquate en greffant de l’os sous le plancher du sinus maxillaire.

La première consiste en une approche latérale où le parodontiste, après avoir relevé la gencive, pratique une petite ouverture près de la région du sinus. Par la suite, il va insérer des particules minéral (os naturel ou synthétique) sous la peau qui tapisse le sinus. Il referme ensuite l’ouverture à l’aide d’une membrane placée sous la gencive qui est refermée par dessus. Cette procédure peut se faire avant de poser des implants si la disponibilité osseuse est presque nulle. Elle peut également se faire simultanément à la pose de l’implant s’il y a suffisamment d’os pour stabiliser l’implant indépendamment de la greffe osseuse.

L’approche crestale consiste à greffer l’os en passant directement par l’espace qui a été créé pour la pose de l’implant. Les particules minérales sont alors insérées par cette ouverture puis poussées délicatement sous la peau qui tapisse le plancher du sinus. Cette procédure peut se faire avant la pose de l’implant. Mais le plus souvent, elle est faite simultanément à la pose de l’implant.


↑ Haut